Apparu au XIXème siècle en Allemagne, le calendrier de l’Avent est étroitement lié à un important bouleversement sociologique propre à cette époque. L’intérêt pour l’éducation de l’enfant se démocratise et une « culture de l’enfance » se met progressivement en place avec ses caractéristiques culturelles et économiques propres.

Les livres pour enfants connaissent notamment une expansion inédite et le calendrier de l’Avent participe à ce développement commercial éditorial. Il était en effet à l’origine constitué d’images imprimées qui étaient distribuées jour après jour le temps de l’Avent. Elles étaient alors marquées par une forte volonté d’éducation religieuse, puisqu’elles étaient pour la plupart des icônes accompagnées de phrases tirées de l’Évangile. Elles visaient à célébrer l’Avent du latin adventus qui signifie avènement, celui de la naissance du Christ.

 

 

La forme du calendrier se modifia peu à peu pour devenir celle que nous lui connaissons. Un imprimeur, toujours au XIXème siècle, eut l’idée de rassembler ces images sur un seul support, puis en 1920 vit le jour le premier calendrier avec des fenêtres à ouvrir, et un peu plus tard, en 1958, survinrent les surprises en chocolat.

De nos jours, l’aspect religieux de cette tradition a quasiment disparu, mais elle témoigne toujours de l’expansion de cette « culture de l’enfance ». Aujourd’hui, il est rare de rencontrer un foyer sans son calendrier. L’influence est telle qu’en Allemagne, les mairies se transforment souvent, le temps de l’Avent, en un calendrier géant.

Alors laissons-nous porter par ce mouvement et réveillons l’enfant qui est en nous. Courons acheter notre calendrier de l’Avent qui fera patienter les grands comme les petits avant les fêtes. Aujourd’hui, les plus fameux chocolatiers réalisent de jolis et originaux calendriers, alors pourquoi se priver de ces délicieuses surprises chocolatées !

 

 

Une vraie gourmandise doublée d'une âme d'enfant !

Article écrit par Isabelle Escande, journaliste et plume gourmande.