Savez-vous que la première évocation d’un marché de Noël remonte au quinzième siècle ? À l’époque, ces célébrations étaient désignées, en Allemagne, sous le nom de « marché de Saint-Nicolas », en hommage à l’évêque Saint-Nicolas de Myre réputé pour sa bonté et patron des écoliers (il est d’ailleurs aujourd’hui encore célébré en Alsace et en pays teuton le 6 décembre, mais ceci est une autre histoire). Puis au seizième siècle, les partisans de la Réforme, qui luttaient contre le culte des saints, décidèrent de transformer l’appellation « marché de Saint-Nicolas » par celle de Christkindlmarkt, beaucoup plus acceptable à leurs yeux, puisqu’elle signifie « marché de l’enfant Christ ». Ce changement de ton parvint jusqu’en Alsace et le marché de Strasbourg devint Christkindelmärik.

Au fil des siècles, la tradition perdura et les marchés de Noël se maintinrent même s’ils furent toujours le reflet de leur époque. Autrefois strictement consacrés à Noël, ils regorgeaient d’épices et d’ingrédients nécessaires à l’élaboration des mets typiques de cette période de l’année. Aujourd’hui, ils sont surtout l’occasion de déguster sur place ces spécificités gastronomiques. L’offre s’est d’ailleurs considérablement élargie, et les producteurs de la région profitent de cette manifestation pour faire connaître leurs spécialités culinaires. Les échoppes non alimentaires ont aussi gagné du terrain et se sont grandement diversifiées. Il n’est pas rare de voir, à côté des traditionnels jouets en bois, des articles des quatre coins du monde.

Miroirs d’une société de consommation mondialisée, ces marchés ne se réduisent pas seulement à cette caractéristique et vous donnent la possibilité de goûter à la féerie de Noël, et de croire, le temps de quelques pas, en un monde meilleur. Les arômes de cannelle et d’épices, les chaleureuses illuminations, le poids de la tradition séculaire et les savoureuses douceurs alsaciennes aux noms enchanteurs, comme les Butterbredele, les Zimtsterne ou les Rhumbredele, vous transportent dans un autre univers dont on n’aimerait parfois ne pas en sortir. Alors n’hésitez pas et courez en Alsace où se trouvent les plus beaux marchés de Noël. Celui de Strasbourg est le plus fameux de tous et attire même des touristes de divers continents, mais un grand nombre de communes alsaciennes, comme Colmar, Riquewihr, Obernai, Mulhouse ou Haguenau, organisent, en décembre, de très jolis marchés. Laissez-vous subjuguer par la magie de Noël.

 

 

Article écrit par Isabelle Escande, plume gourmande