UN PEU D'HISTOIRE

 

Raclette, fondue, tartiflette … La gastronomie savoyarde est réputée pour ses bons petits plats dont raffolent les touristes d'aujourd'hui mais n’oublions pas qu’ils sont élaborés à partir de recettes de nos ancêtres, aménagées et adaptées aux goûts et aux instruments modernes.

Ce n’est qu’en 1978 que Téfal inventa le premier appareil à raclette avec des coupelles individuelles ! Auparavant elle se mangeait près du feu, avec des pommes de terre cuites dans la braise et accompagnées de morceaux de tomme que l'on devait piquer avec le bout d’un couteau pour les faire fondre à la chaleur des flammes. La fondue savoyarde, malgré son nom évocateur, est originaire de Suisse et reste un plat traditionnel assez récent car les paysans n'avaient pas une qualité de fromage suffisante pour la réussir (leur fromage n'était alors que de la tomme maigre faite à partir de lait écrémé) et surtout le repas n’était pas autant marqué par l’envie de convivialité telle que l’on peut l’apprécier aujourd’hui.

Enfilons notre tablier, c’est parti !

 

LA RECETTE SAVOYARDE

 

Préparation : 30 min.
Cuisson : 15 min.

 

Ingrédients pour 4 gros mangeurs

- Fromages (le plus important !) : 400 g de Comté, 400 g de Beaufort et 200 g de gruyère de Savoie ou d'Emmental
- 30 cl de vin blanc sec, il ne doit pas représenter plus de la moitié du poids de fromage
- 1 gousse d’ail pour relever les aromes des fromages
- 2 cl de Kirsch (ou autre alcool) pour rehausser la saveur de la fondue
- Sel, poivre & épices
- 500 g de pain de campagne rassis et coupé en dés (pain blanc, pain de seigle, aux noix, à chacun ses envies !)
+ La touche de La Gourmet Box : 30 g de cèpes séchés !

 

Préparation

1. Ecroutez les fromages et taillez-les en fines lamelles (évitez de les râper au risque de leur faire perdre leur parfum).

2. Frottez d’ail l’intérieur d’un « caquelon » à fondue (sorte de poêlon mais plus bas et plus large que celui utilisé pour la fondue bourguignonne et qui doit être fabriqué en poterie résistante aux flammes ou en fonte émaillée), posez-le sur feu doux, versez 20 cl de vin blanc et faites chauffer.

3. Lorsque le vin « frétille », versez les lamelles de fromage (en plusieurs fois) en remuant constamment à l’aide d’une cuillère en bois et en décrivant un « 8 ». Ce mouvement est important pour empêcher le fromage de filer.

4. Lorsque le fromage commence à fondre (au bout de 3-4 minutes), ajouter peu à peu le restant du vin et pour les plus gourmands, les champignons séchés.

5. Lorsque le mélange devient épais et crémeux, c'est le moment de mettre le feu aussi bas que possible et d'ajouter le kirsch, du sel, du poivre et quelques épices selon les goûts (cumin, noix de muscade).

6. Voilà c’est prêt, vous pouvez servir et vous régalez sans oublier de tremper les morceaux de pain dans le fromage en décrivant autant que possible, un « 8 » pour garder le crémeux du fromage et surtout l’empêcher de coaguler.

Et attention aux gages ... si vous faites tomber votre bout de pain dans le fromage !

 

fondue-savoyarde
fondue-fromages

 

BON APPÉTIT