La Gironde, un terroir qui ne se limite pas aux grands vins du Bordelais !

Si la Gironde est le pays du vignoble de Bordeaux, l’un des plus réputés au monde, elle est aussi une terre peuplée de richesses aussi bien bâties que naturelles.

Elle se signale par la douceur tranquille de ses paysages : ses jolies plages de sable, ses forêts odorantes jalonnées de pistes cyclables, sa dune du Pilat, la plus haute d’Europe, et ses champs de vigne qui s’étendent à perte de vue. Mais vous y trouverez également de nombreux et intéressants sites culturels, comme les châteaux de Roquetaillade, de Cazeneuve et de La Brède, ou l’élégante ville de Bordeaux qui regorge de curiosités historiques et architecturales. À l’image de son décor bucolique, la gastronomie girondine est une alimentation simple et authentique où les fruits de mer et le vin occupent une place prépondérante. Rien de tel, par exemple, qu’une dégustation d’huîtres dans une cabane ostréicole du bassin d’Arcachon avec comme accompagnement un bon Bordeaux blanc !

 

Gironde Bordeaux
Gironde Bordeaux
Gironde Bordeaux
 

 

La cuisine bordelaise a le rare privilège de pouvoir marier chacun de ses plats avec un vin différent.

Le Sauternes relève à la perfection toutes les subtilités gustatives du foie gras, spécialité de la région. Un Saint-Émilion ou un Fronsac se marie à merveille avec le bœuf de Bazas, race bovine des alentours préparée en rôti, froide, ou en entrecôte grillée sur des sarments de vigne. Sa viande persillée, très tendre, avec un léger goût de noisette, est particulièrement appréciée des gourmets. L’agneau de Pauillac, nourri exclusivement au lait maternel, est une autre particularité de la Gironde. D’une saveur incomparable, il se décline en différentes recettes et peut être servi avec le vin du même nom. La lamproie à la bordelaise, met traditionnel de la région, réalisée à partir d’un poisson pêché dans l’estuaire de la Gironde et de la Dordogne, et cuisinée au vin rouge avec des poireaux, se déguste avec un Bordeaux supérieur rouge, assez jeune. Les cèpes, quant à eux, très présents sur le sol aquitain et servis généralement poêlés, sont indissociables d’un bon Médoc.
Généreuse et unique, la cuisine girondine est également riche en pâtés artisanaux et rillettes élaborés dans la plus grande tradition. Bref, elle est le paradis de l’apéritif fermier ou du goûter casse-croûte !

Mais les becs sucrés ne seront pas en reste. Les canelés de Bordeaux, gâteaux moelleux à la forme particulière, les macarons de Saint-Émilion, biscuit au goût d’amande, les sarments du Médoc, délice chocolaté rehaussé de nuances d’orange, ou les bouchons de Bordeaux, pâtisserie à base d’amande parfumée à la “Fine de Bordeaux”, une eau de vie de raisin, et fourrée dans une pâte au beurre, satisferont les palais les plus exigeants.

Vous l’avez compris, la Gironde ne se limite pas qu’à son prestigieux vignoble même si sa cuisine se prépare et se révèle par le biais de ses vins qui l’inspirent profondément. Une fameuse leçon de complicité entre gastronomie et œnologie.

Et si vous souhaitez vous aussi découvrir chaque mois les pépites gourmandes de petits producteurs que nous découvrons en sillonant lesterroirs, vous trouverez ICI une sélection de nos derniers terroirs visités en coffret cadeaux. Sucrés, salés, croquants, fruités … de quoi ravir petits et grands gourmets !

 

Gironde Bordeaux
Gironde Bordeaux
Endives au gratin
 

 

Article écrit par Isabelle Escande, plume gourmande